Accueil du site > Actualité > Actualité > Adoption du texte portant création de la Délégation nationale de la (...)

Sécurité routière : Adoption du texte portant création de la Délégation nationale de la sécurité routière à la prochaine rentrée sociale

Publié le dimanche 16 juillet 2017 à 15:33, par APS

Le chargé des activités au Centre national de prévention et de sécurité routières (CNPSR), Ahmed Nait Hocine a annoncé dimanche à Alger que le texte de loi relatif à la création de la Délégation nationale de la sécurité routière était fin prêt et serait "approuvé par le Gouvernement à la prochaine rentrée sociale".

M. Nait Hocine a indiqué, en marge du lancement à la place el Kettani à Bab El Oued, de la campagne nationale de prévention contre les accidents de la route, que le texte de loi portant création de la délégation nationale de la sécurité routière était fin prêt et serait soumis au secrétariat général du gouvernement "pour approbation en septembre ou octobre au plus tard".

Il a rappelé à l’occasion que la Délégation nationale de sécurité routière assumerait les missions du CNPSR et celles du Centre national des permis de conduire.

Il a souligné, à cet effet, que l’action se poursuivait au niveau de la commission mixte chargée de l’élaboration de la loi relative au permis à points "qui entrera en vigueur fin 2017 ou début 2018".

Concernant la campagne d’été de prévention contre les accidents de la route, le directeur du centre a affirmé que cette campagne toucherait en premier lieu 6 wilayas côtières (Bejaia, Oran, Jijel, Mostaganem, Annaba et Ain Temouchent), outre Alger.

Après avoir rappelé que cette campagne avait choisi le slogan "Conduire doucement pour éviter le danger", il a précisé qu’outre la distribution des dépliants, le collage d’affiches sur les routes et les plages, cette campagne aura recours aux nouvelles technologies et aux espaces virtuels, en vue de sensibiliser les citoyens sur le non-respect des règles de conduite, en particulier les jeunes et les enfants.

La tranche d’âge entre 18 et 29 ans représente 35% des victimes des accidents, tandis que 30% sont des conducteurs avec un permis de conduire de moins de deux ans.

Répondre à cet article