Accueil du site > Actualité > Des contrefaçons de Ferrari et d’Aston Martin en Espagne

Insolite : Des contrefaçons de Ferrari et d’Aston Martin en Espagne

2 commentaires

Publié le lundi 5 août 2013 à 17:23, par Dalil C.

La police espagnole vient de mettre la main sur des faussaires d’un genre plutôt drôles, puisqu’ils ne copient ni monnaie ni documents, mais plutôt des voitures ! Dans deux ateliers qui produisaient des fausses Ferrari et Aston Martin !

Ca se passe en Espagne, deux ateliers clandestins, situés à Valence, ont eu jusqu’à leur découverte récente, une drôle de spécialité, puisque il s’agit de construction de fausses … Ferrari et Aston Martin !

La découverte a été faite sur internet par le représentant de la marque du Cheval Cabré en Espagne, qui n’a pas hésité un instant à alerter la police qui a diligenté une enquête et a découvert le pot-aux-roses puis procédé à l’arrestation, dans les deux ateliers, d’une dizaine de personnes, et la saisie de pas moins de 19 véhicules, 17 fausses Ferrari et 2 fausses Aston martin.

Les faussaires prenaient comme base des véhicules d’occasion, qu’ils rhabillaient en Ferrari ou Aston Martin, que ce soit pour l’intérieur ou l’extérieur. Il ne s’agit pas de simples kits, mais d’une imitation poussé et voulue, avec des carrosseries en fibre de verre qui étaient produites sur place.

Aussi, ce qui semblait être un bloc Ferrari à l’arrière n’était qu’une imitation, les moteurs sont sous leurs capot - avant ! - des moteurs ordinaires comme celui que montre la vidéo et qui est d’origine Toyota, une vidéo qui laisse également entendre le son distillé par ces copies, qui est, admettons-le, très loin des orignaux.

Ces véhicules étaient cédés aux alentours de 40.000 euros au lieu des 100.000 ou 200.000 euros des versions originelles. Les clients, qui étaient, selon la police au courant de cette supercherie, n’hésitaient pas à débrousser cette somme pour donner l’illusion de rouler en voiture de luxe

Source vidéo : Police Espagnole

Lire également

Vos commentaires

  • ]Le 5 août 2013 à 21:35[, par KingOfTheRoad

    Pas la peine d’être un pro pour distinguer entre une vraie Ferrari et un fake :’-))
    Mais bon si c’était un travail d’un amoureux de la marque qui n’a pas les moyens de s’offrir une vraie ça se comprend, mais dans ce cas c’est du fraude à but lucratif et ça mérite des sanctions.

  • ]Le 6 août 2013 à 00:38[, par mizand

    les algériens vont contrefaire la symbole