Accueil du site > Actualité > Actualité > "Il faut une réelle prise en charge de la sous-traitance"

Youcef Yousfi à El Moudjahid : "Il faut une réelle prise en charge de la sous-traitance"

Publié le mercredi 21 février 2018 à 16:49, par Khaled A.

Dans un long entretien au quotidien El Moujdahid, le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a abordé le sujet de l’industrie automobile et la sous-traitance qui " sans un appui, se trouvera confrontée aux difficultés".

Interrogé sur les ambitions du secteur de l’industrie pour le segment de l’automobile, le premier responsable a déclaré que l’objectif n’est pas le montage automobile, même s’il est nécessaire de commencer par cette phase, mais la fabrication de dizaines de milliers de composants et pour cela il faudrait créer autour des usines un environnement favorable pour créer un tissu d’équipementiers et de sous-traitants pour la fabrication de pièces et organes. Ceci dit, le ministre estime également que "montage et sous-traitance doivent démarrer ensemble", c’est d’ailleurs ce qu’impose le nouveau cahier des charges, afin d’atteindre une intégration qui n’est en fait que l’objectif escompté.

Un objectif qui ne peut être atteint sans "la mise en place de mécanismes juridiques et techniques à même de booster les activités de sous-traitance industrielle, dans le cadre d’une augmentation de l’offre en composants, organes ou pièces destinés au cycle de production ou à la maintenance de l’outil de production, selon des standards internationaux et homologations des donneurs d’ordres" ajoutant que "la sous-traitance industrielle recèle un potentiel important, et sans un appui, elle se trouvera confrontée aux difficultés liées aux capacités techniques, technologiques, managériales et financières."

Le premier responsable de l’Industrie et des Mines mise sur les opérateurs économiques qui "constituent le fer de lance pour la relance industrielle et les différentes filières stratégiques identifiées sont proposées aux acteurs sur la scène nationale pour activer dans ces dernières qui, d’ailleurs, sont porteuses d’avantages spécifiques. Les mesures réglementaires et législatives mises en place ou qui le seront prochainement permettront à tout un chacun d’activer dans la filière industrielle souhaitée et dont il détient un savoir-faire incontestable, le partenariat avec des technologues conduira les projets à bon port".

Répondre à cet article