Accueil du site > Actualité > Actualité > Inauguration de l’usine Gloviz/Kia

Industrie Automobile : Inauguration de l’usine Gloviz/Kia

Publié le lundi 24 septembre 2018 à 22:36, par Khaled A.

L’usine Gloviz/Kia de Global Group d’une capacité de 50.000unités/an dans sa première phase a été officiellement inaugurée par le ministre de l’Industrie et des Mines, M. Youcef Yousfi.

Après un peu plus d’une année depuis la pose de la première pierre, l’usine algérienne du constructeur sud-coréen Kia avec Global Group a été officiellement inaugurée, après avoir entamé son activité au mois d’août dans sa première phase SKD avec une capacité de production de 50.000 unités avec quatre modèles, à savoir les Kia Picanto, Rio, Sportage et le petit camion K2500 avec des châssis qui arrivent quasiment "nus" et un "taux de décomposition de 35% nécessitant près de 150 opérations pour rendre un produit fini sous l’œil des ingénieurs sud-coréens", explique-t-on du côté de Gloviz.

Une première phase SKD qui devrait laisser place dès la fin de l’année 2019 à celle du Full CKD et dont les travaux de bâtiments viennent d’être lancés (portant la surface totale de l’usine à 50 hectares), permettant ainsi à l’usine Gloviz/Kia "de franchir une nouvelle étape en passant à 100.0000 unités, ouvrant ainsi la voie à l’exportation vers les pays de la région", a déclaré le responsable de la région MENA du constructeur sud-coréen.

Une étape qui devrait également accueillir une sous-traitance obligatoire et que le Groupe va mettre en place suite à convention avec les sud-coréen de GDH "pour apporter l’encadrement, l’accompagnement pour homologation, la formation, la fourniture de systèmes d’informations et l’organisation" nécessaires pour l’installation des 1000 micro-entreprises qui graviteront autour des usines de Global Group Algérie et qui auront à fournir des pièces aussi diverses que les sièges, les plaquettes de freins, les faisceaux et même des systèmes multimédias, annoncent nos interlocuteurs avant d’ajouter que l’emboutissage serait également de la partie.

L’ambassadeur sud-coréen en Algérie Lee Eun-Yong a estimé, de son côté, que l’inauguration de cette usine est "le fruit de la volonté commune des opérateurs économiques sud-coréens et algériens pour consolider la coopération à travers ce partenariat réel d’investissement" qui permet la création de nouveaux emplois et le transfert de technologies. Le diplomate a salué l’"évolution" que connaissent les rapports bilatéraux des deux pays dans leur volet économique.

Portfolio

Répondre à cet article