Accueil du site > Actualité > Loeb et Peugeot prennent les commandes

Dakar 2017 : Loeb et Peugeot prennent les commandes

Publié le mardi 3 janvier 2017 à 19:19, par La rédaction

Quasiment jour pour jour après sa première victoire au Dakar 2016, la Team Peugeot prend les commandes de l’édition 2017 avec la victoire de Sébastien Loeb.

Sébastien Loeb a réellement lancé son Dakar avec une première victoire en 2017, dès la deuxième étape. Le pilote Peugeot (3008 DKR) a fait la différence sur un tracé où la navigation n’était pas déterminante et en profite pour prendre la tête du rallye ! Une victoire qui s’est dessinée dès les premiers kilomètres qui mènent au premier check-point obligatoire. Le pilote Peugeot est pointé devant la Toyota de Nasser Al-Attiyah (Toyota Hilux) avec déjà plus d’une minute d’avance. Il en fera de même au CP2 en prenant encore une trentaine de secondes à Nasser Al-Attiyah. Alors que les premières voitures arrivent au CP3, Sébastien Loeb ne faiblit pas. Le Français possède toujours 1’30 d’avance sur un Nasser Al-Attiyah qui ne commet lui non plus aucune erreur. Giniel de Villiers observe ce duel à distance et démontre que les Toyota sont aptes à se mêler à la lutte avec les Peugeot cette année.

En tête, Loeb devra néanmoins faire attention à une rude concurrence de Nasser Al-Attiya qui a confirmé qu’il était aussi capable de cravacher sa Toyota Hilux sur les longues distances. Le Qatari cède la victoire du jour à un Sébastien Loeb intouchable, mais s’assure d’une deuxième place qui lui permet de talonner le Français au général. Séparés de seulement une seconde à l’arrivée, Carlos Sainz (Puegeot 3008 DKR) et Giniel De Villers (Toyota Hilux) ont quelques peu subi la loi de Loeb ce mardi. Mais les deux hommes d’expérience s’en tirent à bon compte avec deux grosses minutes de retard alors que des terrains plus propices sont à venir. Pour sa part, Stéphane Peterhansel n’est pas parvenu à suivre le rythme des meilleurs. Le Français pointe désormais au septième rang du classement général à plus de sept minutes de son coéquipier Sébastien Loeb.

« Ce n’est pas vraiment du pilotage technique, mais c’est aussi la diversité des étapes sur le Dakar, il y a de tout. Notre voiture était très bien sur ce terrain-là, sa vitesse maximale a payé. On est monté aux alentours de 200 km/h aujourd’hui, même si je n’ai pas les yeux rivés sur le compteur. J’espère qu’on continuera sur cette lancée, parce que nous avons roulé sur un bon rythme, sans faire d’erreurs. Je perds tout de même un peu de temps sur la fin parce que j’ai passé 70 km dans la poussière de De Villiers. On prend les commandes du rallye, ça montre que nous sommes dans le bon rythme, au contact avec les autres. Demain nous allons ouvrir la route, on va essayer de bien faire notre boulot. C’est plus compliqué, j’espère qu’il n’y aura pas trop de hors-pistes, mais on fera avec. J’aime bien cette position, et d’ailleurs ce n’est pas moi qui ai la pression, c’est mon copilote ! S’il me dit de tourner à gauche, je tourne à gauche » a déclaré Loeb à la fin de la course.

Répondre à cet article