Accueil du site > Actualité > Actualité > Nissan GT-R50 signée Italdesign

Nissan Motors : Nissan GT-R50 signée Italdesign

1 commentaire

Publié le vendredi 29 juin 2018 à 10:04, par La rédaction

La toute première collaboration de Nissan et Italdesign a donné naissance à la GT-R50 par Italdesign, un nouveau prototype unique marquant le 50ème anniversaire de la supercar Nissan en même temps que celui d’Italdesign.

Carrosserie et habitacle pensés par Nissan, conçu et fabriqué concrètement par Italdesign, les lignes de la Nissan GT-R50 rappellent celles de la Nissan GT-R de série, ce prototype unique possède ses propres traits de caractère et un design unique.

À l’avant, la Nissan GT-R50 par Italdesign dispose d’un capot au renflement plus prononcé, tandis que les phares full LED éclairent depuis l’arche de la roue jusqu’à la partie supérieure des entrées d’air. Le prototype GT-R50 se pare d’un bas de caisse couleur or qui s’étend sur la quasi-totalité de la largeur du prototype. De profil, la ligne de toit caractéristique de la supercar Nissan a été abaissée de 54 millimètres pour créer la GT-R50. Par ailleurs, la partie centrale du toit est légèrement plus basse que les parties latérales. Derrière les roues avant, on retrouve des sorties d’air en forme de lames de samouraï, caractéristiques de la Nissan GT-R. Celles-ci ont été rehaussées d’une incrustation couleur or et s’étendent du bas des portières à la ligne de caisse. L’arrière trapu souligne la largeur importante de la GT-R50 et ses passages de roues arrière sont particulièrement marqués. La ligne de caisse, fuselée à la base des vitres de custode, se poursuit en pincement vers le centre du coffre. Pour compléter le tout, la ligne des custodes se prolonge vers le bas et la ligne de caisse est associée elle aussi à des éléments dorés. Les quatre feux arrière ronds ont été repensés avec deux anneaux minces de lumière entourant des centres évidés. Enfin, un large aileron arrière ajustable, apporte la touche finale d’aérodynamisme à cet aspect global. Des roues sur mesure de 21 x 10 pouces à l’avant et 21 x 10,5 pouces à l’arrière accentuent l’apparence audacieuse de la voiture. La carrosserie, d’un coloris exclusif Liquid Kinetic Gray, arbore des touches couleur or –teinte dénommée Energetic Sigma Gold.

Au sein de d’un habitacle marqué par la quasi absence de boutons, la fibre de carbone, traitée de deux manières distinctes, orne les pourtours de la console centrale, du tableau de bord et des contreportes. Les sièges, quant à eux, sont revêtus d’Alcantara noir et de cuir fin italien, noir également. Des touches dorées rappellent les détails extérieurs autour du tableau de bord, des portières et des commandes futuristes inspirées des véhicules de course. Le moyeu et les branches du volant sont en fibre de carbone, tandis que la couronne présente une partie inférieure à méplat et un habillage en Alcantara assorti aux sièges.

Sous ce design inédit, la Nissan GT-R50 par Italdesign reprend la chaîne cinématique de la Nissan GT-R Nismo, mais en augmentant encore sa puissance de 120 chevaux, le V6 biturbo de 3,8 litres assemblé à la main offrant désormais 720 ch et un couple de 780 Nm.

Portfolio

Lire également

Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi : Mitsubishi Motors évince aussi Ghosn
Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi : Nissan limoge Carlos Ghosn

Vos commentaires

  • ]Le 30 juin à 14:30[, par fviz

    salut , je n’est aucune prétentions en matière de design automobile , mais ce qui me saute aux yeux c’est l’aspect organique de la poupe du proto , elle donne l’impression qu’elle est décharnée et qu’une nouvelle peau vient de remplacer l’ancienne comme une cicatrisation , moi je n’aime pas trop .
    ce design organique a été instigué par la bugatti chiron avec sa double peau j’aimerai bien connaitre vos avis sur cette nouvelle direction que prend le design automobile.

Répondre à cet article