Accueil du site > Actualité > Actualité > Un potentiel et un savoir-faire sous-exploités

Sous-traitance : Un potentiel et un savoir-faire sous-exploités

Publié le lundi 12 novembre 2018 à 08:29, par APS

Le potentiel et le savoir-faire nationaux de l’industrie de la sous-traitance sont sous-exploités, a indiqué dimanche le directeur de la Bourse algérienne de la sous-traitance et des partenariats (BASTP), Layeb Azziouz.

Intervenant au cours d’une conférence de presse de présentation de la 5ème édition du salon international de la sous-traitance industrielle (ALGEST 2018), prévue du 21 au 24 novembre au palais des expositions d’Alger , et co-organisée par le World Trade Center Algiers (WTCA) et la BASTP, M. 

Azziouz a estimé que pour exploiter pleinement le potentiel de la sous-traitance en Algérie, il y a nécessité d’accompagner au plus près les entreprises du secteur, généralement des PME ou des TPE, pour insuffler une dynamique sur les moyen et long termes.

Prenant l’exemple de l’industrie automobile, il a plaidé pour l’incitation des équipementiers étrangers des constructeurs automobiles à créer des joint-ventures avec des entreprises locales lorsque le volume de production atteindra un seuil minimal de rentabilité pour les sous-traitants, soit 300.000 à 400.000 unités.

Le même responsable a expliqué que le développement de la sous-traitance est un processus "très lent", qui exige des entreprises du secteur de répondre aux exigences internationales et aux homologations.

Lire également

DMAA - Land Rover Jaguar : Jusqu’à 50% de remises au sein du SAV
Speedy Algérie : Nouvel article
Kia Al Djazaïr : Le Kia Sorento facelift MIB présenté
Peugeot Algérie : La remise de 200.000 DA sur la 208 TechVision maintenue pour Autowest
Partenariat : Groupe PSA et Toyota ouvrent un nouveau chapitre
Sous-traitance : Une usine Motrex pour accompagner TMC

Répondre à cet article