Accueil du site > Essais > Technologiquement votre...

Essai du nouveau Volkswagen Tiguan sur les routes allemandes : Technologiquement votre...

6 commentaires

Publié le mercredi 13 juillet 2011 à 16:21, par

Présenté lors du dernier salon de l’automobile de Genève en mars dernier, le nouveau Volkswagen Tiguan, vendu à plus de 700 000 unités depuis son lancement en 2007, sera disponible sur le marché algérien dans quelques semaines. Pour son lancement international, SOVAC, représentant exclusif du groupe allemand VAG, nous a convié à des essais dynamiques du nouveau SUV compact sur les belles routes allemandes entre Munich et l’Autriche sur un parcours de près de 500 km.

Le nouveau Tiguan ne devrait pas tarder à être proposé sur notre marché ; SUV dont le design rappelle celui de son grand frère, le Touareg. Pour une meilleure économie de carburant, le nouveau SUV compact de Volkswagen est équipé du système Start-Stop, qui coupe le moteur à chaque arrêt en ville, devant un feu rouge...

Grâce à sa polyvalence, sa modularité, son coffre de 1 510 l, et d’innombrables détails intelligents, le nouveau Tiguan se présente comme le compagnon idéal au quotidien.

Comme on l’a souligné : le design du nouveau Tiguan rappelle celui de son grand frère, le Touareg, avec la partie avant entièrement redessinée, par rapport à son prédécesseur. Le Tiguan est disponible en deux version ; tout-terrain « offroad » à transmission intégrale et la version routière urbain à traction . De l’extérieur, les deux modèles se distinguent par un avant différent (version « routière » : angle d’attaque de 18°/version « offroad » : 28°). Chacun des 2 modèles révèle un caractère, un dynamisme et une précision stylistiques encore plus affirmés.

La longueur de la carrosserie est variable en fonction de la partie avant : 4 426 mm pour le Tiguan à 18° et 4 433 mm pour le Tiguan 28° « offroad ». La largeur (1 809 mm sans rétroviseurs extérieurs et 2 041 mm avec) et la hauteur (1 686 mm sans les rampes de pavillon, 1 703 mm avec) restent inchangées. Il en va de même pour l’empattement (2 604 mm) et pour les voies (1 569 mm à l’avant, 1 571 mm à l’arrière).

Comme sur le Touareg, la calandre est rehaussée de deux doubles lamelles chromées. Les phares bi-xénon, proposés pour la première fois sur le Tiguan en option avec allumage permanent des feux de route à zone masquée (Dynamic Light Assist) ; l’éclairage diurne de série de la version xénon est constitué d’un bandeau de 14 LED intégré aux phares.

De l’arrière, une Volkswagen se reconnaît aussi à ses optiques arrière marquantes. Il n’en va pas autrement pour les feux arrière redessinés en deux parties du Tiguan. Avec ses deux L doublés, la signature lumineuse reprend l’aspect des optiques du Touareg. La physionomie des feux arrière, rectilignes dans leur partie inférieure, fait naître un nouveau design au niveau des montants de custode. Toutes les versions de Tiguan ont un angle d’attaque de 25° qui peut être naturellement légèrement moins élevé en fonction du chargement (idem pour l’angle de pente avant).

De profil, la clarté et la puissance dominent. Le design fait ressortir plusieurs éléments : des passages de roue discrètement revêtus, une ligne de ceinture de caisse remontant vers la poupe, des surfaces de porte et d’aile marquantes, ainsi que des montants de custode clairement identifiables et typés Volkswagen.

A l’intérieur, le poste de conduite est agréables à l’œil comme au toucher. Les éléments de commande sont disposés de façon claire et se trouvent là où on les attend. Prenons l’exemple de la planche de bord : les systèmes audios et de navigation ont été disposés tout en haut, dans le champ de vision du conducteur et du passager avant.

Les sièges du Tiguan sont proposés en deux configurations selon le niveau de finition. Dans les versions « Trend & Fun » et « Track & Field », le SUV est livré avec des sièges incluant le réglage en hauteur et le réglage du soutien lombaire. Plus luxueuses, les finitions « Sport & Style » et « Track & Style » intègrent des sièges Sport, avec un tiroir sous les sièges avant. De plus, le dossier du siège passager peut être basculé vers l’avant.

La banquette arrière, fractionnable 60/40 est légèrement surélevée par rapport aux deux sièges avant. L’élément de dossier central peut être rabattu vers l’avant pour servir d’accoudoir central, de porte-gobelets, de table ou d’ouverture de chargement. Indépendamment, les dossiers peuvent être inclinés dans un angle de 23 degrés. Les sièges peuvent être déplacés sur 16 cm dans la profondeur.

Le coffre du nouveau Tiguan est bien structuré, modulaire, fonctionnel et plat. Avec cinq personnes à bord, sa capacité reste de 470 l et peut monter jusqu’à 1 510 l, avec une charge utile de 670 kg.

Sous le capot, le niveau Tiguan est propulsé par des moteurs suralimentés à injection directe Common rail. En plus des versions à transmission intégrale permanente (4MOTION), le Tiguan est également disponible avec une transmission aux roues avant. Pour notre test, on opté pour la version 2.0 TDI de 140 ch (103 kW) à 4 200 tr/min à transmission intégrale 4MOTION couplé à la boite à vitesse DSG 7 rapports qui sera commercialisé sur notre marché.

Doté du blocage de différentiel électronique XDS, qui permet d’améliorer le comportement dynamique en courbes, le Tiguan nouvelle génération offre un comportement routier remarquable tant sur bitume qu’en offroad grâce notamment aux différents régalages de la suspension qui offre trois options : Comfort, normal et Sport, sélectionnés via une touche placée à droite du levier de vitesses. Des réglages qui améliorent en permanence le comportement routier. En effet, l’amortissement est adapté constamment à la chaussée et à la situation rencontrée. De plus, le système répond également aux manœuvres d’accélération, de freinage et de braquage. Le surcroît de confort s’en ressent très nettement pour le conducteur et les occupants.

La consommation du nouveau Tiguan 2.0 TDI 140 ch a pu être réduite, passant de 6,3 l/100 km sur la génération précédente à 6,0 l/100 km grâce notamment au système Start-Stop qui coupe le moteur devant un feu rouge ; le conducteur freine jusqu’à immobiliser son Tiguan, il lui suffit d’appuyer sur la pédale de frein (avec une boîte DSG). Le moteur est alors coupé instantanément. La mention « Start (A) Stop » apparaît ensuite sur l’affichage multifonctions. Dès que le feu repasse au vert, le conducteur relâche la pédale de frein et le moteur redémarre.

Pour mieux tester ses aptitudes offroad, une piste a été aménagée pour l’occasion. Équipé du blocage de différentiel électronique XDS qui fait son arrivée à bord du Tiguan. Il s’agit d’une extension fonctionnelle des blocages électroniques intégrés via l’ESP. Le système XDS améliore la tenue de route dans les virages rapides et conserve au véhicule un positionnement « neutre » au bénéfice de la traction puisqu’il empêche la roue intérieure – délestée – de patiner, en intervenant de manière ciblée sur le freinage.

Côté confort et vie à bord, l’équipement pléthorique rivalise sans peine avec celui d’une finition haut de gamme : climatisation, sièges avant réglables en hauteur avec soutien lombaire, nouveaux caches autour des buses d’aération, frein de stationnement électrique avec fonction Auto Hold et aide au démarrage en côte, lève-vitres électriques à l’avant et à l’arrière, rétroviseurs extérieurs réglables électriquement, affichage multifonctions Plus notamment avec fonction ordinateur de bord ou encore système radio RCD 210 avec quatre haut-parleurs et lecteur CD/MP3, détecteur de fatigue (dispositif qui avertit le conducteur par un signal sonore de cinq secondes dès qu’il détecte une baisse de concentration chez le conducteur et préconise une pause en affichant un message ad hoc sur l’ordinateur de bord), caméra intégrée au rétroviseur intérieur, Lane Assist, l’alerte de franchissement de ligne, qui contre-braque automatiquement et en douceur s’il apparaît que la voiture risque de quitter sa voie inopinément, Toit coulissant/entrebâillant panoramique...

En sommes, Volkswagen a trouvé un compromis comportement/confort/équipement satisfaisant additionné à une insonorisation efficace.

Portfolio

Vos commentaires

  • ]Le 13 juillet 2011 à 19:27[, par aminerona

    voila un MINI 4*4 regarder la 15eme photo c’est quoi ce bec sou forme de bec de hibou !!! niveau finition est tout c’est pas mal mieux que rav4 il nas pas l’air d’étre un baroudeur des piste des terrain accidenter c’est un 4*4 a utiliser en ville pour ce qui veulent un 4*4 petit et tres pratique (stationnement passe par tout )

    pour son prix je dit sovac va vous faire de bon prix ne vous inquiété pas yetehalaw fikoum :-)):’-))

  • ]Le 14 juillet 2011 à 23:38[, par HAMID

    mais la boite de vitesse est drolement courte ( 6éme 120 km/h 2700 tr/min) comparé a ce que nous a habitué volkswagen a moins ça ne soit la DSG7 ????!!

  • ]Le 14 juillet 2011 à 23:39[, par HAMID

    lol j’ai pas bien lu l’essai :’-)) autant pour moi ^^

  • ]Le 14 juillet 2011 à 23:43[, par HAMID

    et le style bec de faucon et les nouveaux feux arrière j’adhère pas du tout !

  • ]Le 15 juillet 2011 à 15:31[, par omar zr

    Mon dieu qu’elle est moche ! C’est quoi cette gueule ? L’ancienne était largement mieux.:’-)):’-))

  • ]Le 23 juillet 2011 à 13:35[, par rafiksa

    vraiment moche !

Répondre à cet article